Sainte-Luce : des licenciements en vue au Karibéa

Par • Mis à jour le 11/12/2014 - 07:47

Une réunion de négociations entre les délégués syndicaux et la direction de la structure hôtelière Karibéa Resort s'est tenue mercredi 10 décembre 2014 à Sainte-Luce. Cela fait plusieurs semaines que la procédure est amorcée; cette réunion était la 5 ème qui se déroulait entre les différents partis.

    Sainte-Luce : des licenciements en vue au Karibéa
La réunion entre les délégués syndicaux de la Société d’Exploitation hôtelière de Sainte-Luce et la direction de la Structure hôtelière avait pour objectif de tenter de trouver un consensus suite aux annonces de compressions d’effectif. Ce plan de licenciement concerne la structure de Sainte-Luce qui se décompose en trois sites : Les Amandiers, Amyris et Caribia. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour : le projet de restructuration qui doit concerner les trois sites mais également le projet de licenciement collectif d’une dizaine de salariés des trois sites pour motif économique. Le site hôtelier de Sainte-Luce considéré comme vieillissant sera également fermé durant les travaux de rénovation. C'est là un énième coup dur pour l’industrie hôtelière en Martinique, après les difficultés rencontrées par le Marouba (Carbet) entre autres. Dans un communiqué de presse, la CDMT pointe d’ailleurs du doigt des problèmes de gestion dans un autre hôtel du Sud, - au Club Med - où le personnel ne serait pas représenté depuis 6 mois. Une assemblée générale doit avoir lieu le 18 décembre 2014. Les salariés qui n’étaient pas conviés à la réunion seront informés de l’évolution du plan social amorcé au Karibéa Resort de Sainte-Luce.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.