Chrlodécone : les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme

Par • Mis à jour le 11/05/2019 - 13:07

Les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme dans la lutte contre le chlordécone. Ces derniers ont réalisé que les dotations allouées à la décontamination du pesticide disparaissent dans le prochain plan chlordécone 4.

    Chrlodécone : les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme

Le prochain plan chlordécone 4 qui sortira en 2020 pose problème. En effet, les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme. Ces derniers ont réalisé que dans ce plan, les dotations allouées à la décontamination du pesticide disparaissent.

Hier, une conférence de presse pour faire le point sur la situation a été tenue par la Chambre d'Agriculture et le Groupement de Défense Sanitaire de la Martinique. Depuis 2016, la DAAF et le GDSM avaient mis en place un programme de sécurisation des viandes afin de diminuer l'exposition de la population à la chlordecone.

Tous les éleveurs professionnels ou non pouvaient bénéficier de ces mesures. Un coup dur si ce prochain plan venait à se concrétiser en l'état.

Les précisions de Louis Daniel Bertome, le président de la chambre d'agriculture :

Réaction de la Préfecture 

La préfecture de Martinique a réagi par voie de communiqué de presse "en 2019, les mesures en faveur des éleveurs s’élèvent à 100 000 € et permettent notamment de conseiller et d’accompagner 40 élevages. Parallèlement, les plans de contrôle ont été renforcés et permettront de réaliser 2400 analyses en 2019 (augmentation de 30%) particulièrement pour tenir compte des recommandations de l’ANSES sur les limites maximales de résidus dans les viandes. Enfin, la Collectivité Territoriale de la Martinique (CTM) a ouvert le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FAEDER) pour des mesures de conseil et de teneur en chlordécone dans les sols.

Une réunion est d’ailleurs prévue entre les services de la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DAAF) et de la Chambre d’agriculture dans les prochains jours à la suite des échanges qui ont eu lieu sur ce sujet lors du comité de pilotage local qui s’est déroulé lundi 6 mai. Les travaux de préparation du futur plan chlordécone IV ont été lancés. L’évolution vers le zéro chlordécone dans l’alimentation, qui a été annoncée par le Président de la
République, le 28 septembre dernier placera les agriculteurs et les éleveurs au coeur de cette démarche.

Leurs représentants peuvent donc être assurés d’être pleinement associés à ces travaux pour définir les mesures les plus efficaces avec le soutien actif de l’État."