Nuisances sonores : les riverains de l'Anse Madame montent au créneau

Par 18/01/2021 - 16:46
01/01/2020 - 00:00

Les riverains de l'Anse Madame à Schoelcher montent au créneau. Excédés par la présence quotidienne de fêtards, ils ont monté un collectif et mené une action symbolique ce samedi 16 janvier pour exprimer leur colère auprès des autorités.

    Nuisances sonores : les riverains de l'Anse Madame montent au créneau
Blocage de l'accès à la place par le collectif de riverains de l'Anse Madame ©Collectif de riverains de l'Anse Madame

Depuis le premier déconfinement, des jeunes s'attroupent la nuit sur la place et sur la plage de l'Anse Madame à Schoelcher pour boire et danser. Des nuisances sonores qui perturbent le sommeil des riverains. Ce samedi 16 janvier, ils ont donc érigé des barrières pour bloquer l'accès à la place.

Outre les sonos des voitures qui tournent à plein régime au beau milieu de la nuit, les riverains se plaignent des rodéos et des coups de feu. Les gendarmes reçoivent des appels presque chaque nuit à ce sujet depuis huit mois maintenant.

De son côté, la mairie de Schoelcher a pris un arrêté en octobre dernier, afin d'interdire l'accès à la place et à la plage après 22 heures. Un grand panneau à l'entrée de la zone rappelle ces règles. Mais les fêtards continuent de venir s'y divertir tous les soirs.

Patrick Rosalie habite depuis toujours à l'Anse Madame. A l'origine de ce collectif, ce riverain décrit son épuisement et celui de ses voisins :

La jeunesse, qui n'a pas de lieu où aller s'amuser, a trouvé des espaces de liberté. Ils arrivent quand ferment les bars et les restaurants, et restent là jusqu'au petit jour. Leur nombre varie entre 100 et 200 personnes, et la pluie ne les arrête pas

En dehors de cette action symbolique menée samedi dernier, le collectif a alerté à plusieurs reprises les autorités : mairie, gendarmes et élus. Selon Patrick Rosalie, il faut surtout permettre aux jeunes de s'amuser dans des endroits dédiés :

Nous voulons que la préfecture et la CTM se concertent pour créer des lieux hors espaces d'habitations, pour que cette jeunesse puisse s'amuser en sécurité

Tags