La compagnie de croisière Carnival menace d'annuler ses escales en Jamaïque

Par • Mis à jour le 04/03/2020 - 12:08

Cela pourrait être l'une des conséquences de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de coronavirus. La compagnie de croisière Carnival menace d'annuler ses escales en Jamaïque. Le gouvernement jamaïcain se dit prêt à assumer cette décision.

    La compagnie de croisière Carnival menace d'annuler ses escales en Jamaïque

Les relations entre les gouvernements des îles de la Caraïbe et les compagnies de croisière sont sous tension à cause de l'épidémie de coronavirus.

Malgré une rencontre entre les pays du Caricom et les représentants des compagnies en début de semaine, les escales des navires de croisière demeurent des moments de crispation.

En Jamaïque, les dirigeants de Carnival menacent désormais d'éviter la destination rapporte le site Barbados Today. Une menace avancée hier soir à l'issue d'une réunion avec les autorités sanitaires jamaïcaines. "Les dirigeants de Carnival ont indiqué qu'ils allaient retirer leurs bateaux de la Jamaïque. Ils ont trois navires qui doivent faire escale cette semaine. Mais ils nous demandent de leur faire confiance par rapport aux procédures qu'ils ont mis en place", a commenté le ministre jamaïcain de la Santé, le docteur Christopher Tufton, selon le Jamaica Gleaner.

La semaine dernière, les autorités jamaïcaines ont refusé l'escale du MSC Meraviglia au terminal de croisière d'Ocho Rios. Selon le gouvernement, le bateau ne répondait pas aux exigences du Quarantaine Act.

Vendredi, seulement une partie des passagers du Costa Luminosa ont pu débarquer du navire.

Deux précédents qui définissent l'inflexibilité du gouvernement jamaïcain dans la gestion de la crise du coronavirus. "Ma position est simple. Nous connaissons l'importance de l'industrie de la croisière et les bénéfices qui découlent de l'arrivée des touristes mais en ce moment la réalité c'est que la santé et la sécurité de la population jamaïcaine face au coronavirus est notre priorité absolue", explique Christopher Tufton.

Les responsables locaux de la croisière sont sur la même longueur d'onde que le gouvernement jamaïcain. "Ce sont aux compagnies de croisière de vérifier, une fois, deux fois, même trois fois la situation sanitaire de leur personnel et des passagers", a insisté Michael Belnavis, maire de St-Ann's Bay et responsable du conseil national de la croisière.

Par ailleurs les autorités ont imposé des restrictions de voyage aux ressortissants de la Chine, de l'Italie, de Singapour, de la Corée du Sud et de l'Iran.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.