Fanmkika : au carrefour d'une rencontre bénino-guadeloupéenne

Par • Mis à jour le 21/04/2015 - 16:06

Les groupes Fanmkika et Trio Tériba : une rencontre à la charnière de deux esthétismes musicaux.

    Fanmkika : au carrefour d'une rencontre bénino-guadeloupéenne
Les tanbouyèz de Guadeloupe et du Bénin (Trio Tériba) s’unissent pour faire découvrir les traditions des deux régions."Ce sont deux musiques qui ont une matrice commune, c’est-à-dire les percutions. Nous n’avons pas les mêmes percutions. Nous avons la même façon de pouvoir les jouer, de les faire se rejoindre", a précisé Maggy Eluther, chargée de communication de Fanmkika.

Entre singularité et complémentarité

Singularité des mélodies, des chants différents, des danses aux antipodes. Pour autant, le mariage entre les Béninoises et les Guadeloupéennes fonctionne."Deux esthétiques totalement différentes, mais qui finalement ne sont jamais quittées" a ajouté Maggy Eluther. Au carrefour de cette rencontre une réflexion autour de la portée des musiques traditionnelles avec un esthétisme féminin.

Les rencontres croisées entre Fanm Kika et le Trio Tériba, c’est jusqu’au mercredi 21 avril.


Anaëlle Edom