Un appel à projets lancé pour soutenir les jardins partagés et l'agriculture urbaine

Par 27/01/2021 - 14:28
01/01/2020 - 00:00

La Direction de l’agriculture de l’alimentation veut développer les jardins associatifs et l’agriculture urbaine en Guadeloupe. Dans le cadre du plan de Relance, un appel à projet est lancé. Qu’est-ce que sont ces jardins associatifs ? A quoi servent-ils ?

    Un appel à projets lancé pour soutenir les jardins partagés et l'agriculture urbaine

L'agriculture urbaine est une agriculture développée en plein cœur de l’espace urbain comme les jardins élaborés par des associations ou par des habitants d’un même quartier ou d’un même immeuble. Nourrir les villes en respectant des circuits courts est en effet un réel enjeu à l’heure où la population est plus importante et les espaces cultivables se réduisent. La crise sanitaire et notamment le confinement, ont montré à quel point se nourrir en circuit court, c’est-à-dire, avec une production locale de proximité, était crucial.

Le développement de l’agriculture urbaine, et plus particulièrement la mise en place de jardins partagés ou collectifs, sont des solutions efficaces pour répondre à cette problématique. Ils créent à la fois du lien social entre résident d’une même zone tout en offrant une alternative agricole de proximité pour ces zones urbaines et périurbaines.

Qui peut participer ? 

Le Plan de relance du gouvernement permet de renforcer l’ampleur des appels à projets lancés, dès 2020, par l’Agence Nationale pour la rénovation urbaine. La clôture du dépôt de candidature est fixée au 7 mars 2021 à minuit. Les dossiers peuvent être déposés par les associations, les collectivités territoriales et les bailleurs sociaux.

130 mille euros ont été octroyés à la Guadeloupe sur les 17 millions prévus par le plan de relance pour le volet agriculture. Il s’agit de créer une production consommable par les habitants avec des projets qui vont répondre aux enjeux du développement durable, de transition agro-écologique et climatiques, d’alimentation et de biodiversité. Mais les projets doivent aussi inclure les riverains et créer du lien social voire une vie de quartier.

Selon la DAAF, les aides seront accordées rapidement au niveau local pour des investissements matériels tels que des outils de jardinage mais aussi des investissements immatériels comme des prestations d’ingénierie ou des études de sols. Les porteurs de projets pourront également bénéficier de formation ou d’accompagnement dans la construction de leur projet.

Des poissons et des salades produits à Lauricisque

En 2019, avec un projet innovant du même type, l'association Gwayda avait remporté le premier prix régional de la 9ème édition des trophées des associations de la Fondation Groupe EDF. L’association proposait un élevage de rougets créoles, de nombreux types de salades et  plantes aromatiques poussant hors-sol sur les toits d'un HLM de Lauricisque.

Tags