Hépatites virales : une journée pour se faire dépister

Par • Mis à jour le 28/07/2015 - 15:30

Ce mardi 28 juillet c’est la journée mondiale des hépatites virales. A cette occasion, l’association SOS Hépatites Guadeloupe Vivre 2 foies a rappelé l’importance du dépistage.

     Hépatites virales : une journée pour se faire dépister
Ce mardi 28 juillet marque la journée mondiale de lutte contre les hépatites virales. Des journées d’information pour le grand public ont ainsi été mises en place par 140 pays. En Guadeloupe, 1,7% de la population est porteur chronique du VHB. C’est trois fois plus qu’en France. Dans notre département, chaque année, la maladie fait une quarantaine de décès. Pourtant, il y a une certaine méconnaissance qui se maintient à son sujet.

Compte tenu des ces éléments et à l’occasion de cette journée mondiale contre les hépatites l’association SOS Hépatites Guadeloupe Vivre 2 foies a rappelé l’importance du dépistage. "La seule façon de se prémunir d’une hépatite c’est de se faire dépister. C’est une maladie asymptomatique donc nous conseillons vivement à toute personne de se faire dépister. En Guadeloupe, c’est 30 à 40% décès qui sont liés à une hépatite, quelles soient B ou C. C’est des complications terribles. La solution c’est le dépistage et la vaccination pour l’hépatite B. Il y a un vaccin très efficace pour l’hépatite B", précise Stéphane Renaert le président de SOS Hépatites Guadeloupe, ce mardi, sur l’antenne de RCI Guadeloupe.

Stéphane Renaert a également désamorcé la polémique autour du vaccin contre l’hépatite B. Selon lui, 13 études scientifiques différentes ont prouvé que ce vaccin n’était pas responsable de la sclérose en plaques.