Le prix des carburants baisse, celui de la bouteille de gaz augmente

Par 30/04/2020 - 15:39
01/01/2020 - 00:00

L’épidémie de coronavirus continue à impacter profondément le fonctionnement des activités économiques, dans le monde entier. L’absence d’accord effectif de réduction de la production pétrolière conduit à saturer l’offre face à une demande qui s’effondre. Il en résulte des niveaux de cotations extrêmement bas.

    Le prix des carburants baisse, celui de la bouteille de gaz augmente

A compter du 1er mai 2020 à zéro heure, les prix des produits pétroliers sont fixés comme suit :

Pour les carburants routiers, les prix maxima sont fixés comme tel, le Super sans plomb passe à 1,10 €/l soit -14 cts par rapport à avril (1,24 €/l). Le Gazole route passe à 1,11 €/l soit -3 cts/l par rapport à avril (1,14 €/l).  A titre de comparaison, en France métropolitaine, les prix moyens constatés en avril 2020 sont de 1,27 €/l pour le super sans plomb et de 1,22 €/l pour le gazole. Le prix maximum de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg est fixé à 17,35 € au lieu de 16,50 € en avril 2020, soit une hausse de 0,85 €. 

Ces prix maxima résultent de la prise en compte des évolutions des cours qui, sur les quinze premières cotations du mois de mars, enregistrent des baisses très importantes sous l’effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus. Le cours moyen du pétrole Brent (15 premières cotations) se situe à 28,55 $ le baril contre 36,62 $ en mars, soit une baisse de -34,50 %.  Les cotations d’achat des carburants routiers sont en baisse de -45,30 % en moyenne pour l’essence et de -26,90% pour le diesel. La parité moyenne EUR / USD baisse de -2,40 % moyenne à 1.0866 $ ce qui contribue quelque peu à atténuer les baisses de prix. 

 


 

Tags