Jugé pour détention d'arme et munitions

Par • Mis à jour le 01/10/2015 - 16:42

On reparle de cette agression commise dernièrement sur des policiers à Pointe-à-pitre, un des 3 suspects impliqués dans cette affaire comparaissait hier mercredi devant le tribunal correctionnel, mais cette fois pour détention d'arme prohibée. Les enquêteurs avaient retrouvé lors des investigations un pistolet de calibre plutôt rare en Guadeloupe. Déjà placé sous écrous, le jeune homme de 24 ans a écopé pour ces faits de 8 mois de prison ferme en attendant les suites de son autre dossier.

    Jugé pour détention d'arme et munitions
C’est dans le cadre de perquisitions que l’arme, un pistolet semi-automatique 6.35, tout de même, a été saisie. Un calibre plutôt rare tout comme les munitions "Brenneke" qui ont servi lors des tirs sur des policiers à Lauriscisque le mois dernier. Même s’il n’a pas encore été jugé pour ces derniers faits plus graves et demeure donc présumé innocent, havis Benjamin, 24 ans, devait répondre ce mercredi de détention d’arme de catégorie B en récidive. Le pistolet avait été retrouvé durant l’enquête chez un ami du prévenu.

Trop d'armes en circulation

« Ça suffit avec les armes ! » s’est emportée la nouvelle présidente du tribunal, béatrice Blanc, pour le moins surprise par le nombre de cas relevés depuis son arrivée il y a deux semaines seulement. « Quand on en trouvera, il y aura incarcération, faites passer le message à vos amis » a-t-elle ajouté en s’adressant à l’intéressé. Le jeune homme est resté plutôt discret, l’air timide face aux juges. Le ministère public a rappelé le danger que représentent les armes en circulation, mais aussi les incidents de la veille qui ont fait plusieurs blessés en région pointoise, avant de requérir 1 an de prison. Le tribunal après en avoir délibéré a condamné le prévenu à 8 mois fermes, il attendra son autre éventuel procès en détention.

Rinsy Xieng