Changer d'île

Morne-à-l'Eau: le plan local d'urbanisme de la colère

Par Stéphanie Sérac / RCI.FM / 03/04/2019 - 14:47

Mardi matin, à la mairie de Morne-à-l’Eau, une famille a menacé de bloquer l’Hôtel de ville en réclamant des permis de construire. Sur six permis demandés, un a été accordé dans le secteur de Dubisquette. Mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt car à Morne-à-l’eau, près d’une trentaine d’hectares seraient inconstructibles selon la mairie. Certains terrains sont fraichement passés agricoles avec le nouveau Plan local d’urbanisme en début 2018. Analyse d’une situation foncière explosive dans la commune du Nord-Grande-Terre.

A Morne-à-l’Eau, depuis le plan local d’urbanisme, rentré en vigueur en janvier 2018, certains terrains constructibles auparavant dans le POS, sont devenus agricoles dans le PLU... Un jeu de chaises musicales dans lequel, le maire, Philipson Francfort, réfute tout favoritisme. Sur le plan local d’urbanisme de la colère, le maire tente de rassurer et promet une révision du PLU sauf qu’en ce qui concerne les déclassements de terrains agricoles, depuis plusieurs années, ce n’est plus le maire seul qui en décide. Les demandes passent en commission CTpenaf…avec les services de l’Etat en charge qui émettent un avis qui fait autorité. 

Mais ce n’est pas tout. Sur le terrain de Dubisquette qui a finalement obtenu un accord du maire à un permis de construire hier, un problème de date. Sur ce point, le maire Philipson Francfort reconnait que des délais ont été dépassés, ce qui ouvre automatiquement à un accord tacite pour un permis de construire mais de son côté, Hubert Quiaba, du collectif de défense mobile, qui défend les intérêts de ces propriétaires,  fait des accusations plus graves et parle de « dates falsifiées ».

Une réserve foncière pour le contournement de la commune…depuis la mandature de Félix Proto

Dans cette affaire du foncier mornalien, il y a aussi le dossier du contournement de la commune, un projet serpent de mer de la Région. Dans les secteurs de Bosredon et de Gensolin, nombre de terrains sont inconstructibles à cause d’une réserve foncière gardée pour ce grand projet routier qui  date de Félix Proto, dans les années 1990. Sur ce dossier, le maire indique qu’il va encore  demander le retrait de cette réserve à la Région. 

Le Plan Local d'urbanisme de Morne-à-l'Eau 

 

 

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.