ViaATV sur une voie difficile

Par 10/12/2020 - 13:28
01/01/2020 - 00:00

La première chaîne privée de Martinique fait face depuis sa reprise par le groupe Via à une situation tumultueuse. Entre les soupçons sur l'utilisation de l'argent collecté auprès de la population et le rachat avorté du groupe Via par BFM, les difficultés s'amoncèlent.

    ViaATV sur une voie difficile

Le groupe Vià dans l’Hexagone est en difficulté. C’est lui qui en 2018 avait participé au rachat de la chaîne.  "Nous sommes en difficulté. Le cash manque", a reconnu Christophe Musset, le patron du groupe télévisé dans les colonnes des Échos.Le réseau a en effet perdu 2 millions d’euros.

C’est exactement le montant qu’il avait investi pour se moderniser. Une dépense que la direction du groupe pensait rentabiliser après son rachat par le groupe Altice BFM. Un rachat annulé à cause, selon Altice, des dettes trop importanteS du réseau Via.

Dans ce contexte, ViaATV est particulièrement surveillée. Sa situation n’est plus celle de 2018, mais les finances ne sont pas pour autant au beau fixe. Sabrina Doré, la nouvelle présidente de l’association des salariés, a expliqué ce jeudi matin à 7 heures sur RCI, que la chaîne "ne fait toujours pas de bénéfices mais les dettes sont moindres et commencent à être remboursées".

Manifestation nocturne

C'est cette association qui avait été formée pour recueillir et rendre des comptes des 700 000 euros collectés auprès de la population martiniquaise pour sauver la chaîne.

Pas de quoi rassurer certains anciens compagnons de route devenus contestataires. Hier soir, le producteur Jocelyn
Vautor et l’animateur Hubert Bornil qui ont participé au sauvetage de la chaîne en 2018 sont venus manifester accompagnés du mouvement Mun devant les grilles de ViaATV.

Des grilles fermées avec vigile à l’entrée. Preuve pour eux que rien n’est clair dans ce dossier.

"Heureusement que Mun était là. C'est pour ça que les cartes ont été redistribuées. Ce n'est pas fini. Certaines personnes qui sont dans le nouveau bureau ne sont pas comme les traîtres qui étaient là avant. J'ai un peu plus confiance", a commenté Joslyn Vautor.

Tags