Un activiste jugé ce lundi pour un montage vidéo diffamatoire

Par 07/09/2020 - 08:17
01/01/2020 - 00:00

Le tribunal correctionnel de Fort-de-France se penche ce lundi (7 septembre 2020) sur un dossier de diffamation. Un activiste est poursuivi pour avoir diffusé un montage vidéo accusant un policier de violences. Des faits en lien avec les incidents survenus le 15 mai dernier devant le tribunal.

    Un activiste jugé ce lundi pour un montage vidéo diffamatoire

C’est encore une fois une affaire délicate en lien avec « les militants anti chlordécone » ou les militants RVN qui sera appelée devant le tribunal judiciaire de Fort de France. Ce lundi 7 septembre, il s'agit d'un dossier de diffamation. Le prévenu qui comparaît libre, surnommé Christian le gilet jaune avait réalisé un montage vidéo dans lequel il dénonçait des violences policières en mai dernier. Un montage diffamatoire selon le policier mis en cause. Il s'agit du commandant de police Y.B.. Ce dernier a porté plainte. 

Sur le banc, A.W. qui se définit comme un lanceur d'alerte devra se défendre des accusations de diffamation à la suite de la publication d'un montage vidéo qu’il a réalisé en mai dernier. La vidéo regroupe plusieurs scènes pour relater des violences policières en Martinique lors des interventions des forces de l’ordre face aux RVN. 

Dans le box des parties civiles, on retrouve donc le fonctionnaire de police Y.B.. Ce commandant de la DDSP a porté plainte, car selon lui, cette compilation laisse à penser qu’il est un homme violent et veut faire croire à la population qu’il a agressé une femme sur le parvis du palais de justice. Ses défenseurs avaient déjà mis en cause le montage de la vidéo qu'ils estiment mensonger.

Plusieurs soutiens se sont déjà positionnés en faveur de Christian le gilet jaune. Ils ont une toute autre lecture de cette vidéo. Selon le Groupe Révolution socialiste ce procès est une violation de la liberté d’expression. Cela sera sans doute, l’une des stratégies de défense de l’avocat du mis en cause. Il devra démontrer qu’il n’y a pas de diffamation, d’atteinte à l’image du Commandant de police et plaidera la relaxe comme l’exigent les soutiens du vidéaste.

Ces derniers appellent à une mobilisation à 8 heures devant le palais de justice.

A noter que cette affaire est en lien avec celle jugée les 27 et 28 août. Lors du procès, trois activistes avaient été condamnés à de la prison ferme pour violences sur personne dépositaire de l'autorité. Les faits s'étaient produits devant le palais de justice le 15 mai dernier à l'occasion du procès d'un jeune homme pour outrage et rébellion. Une affaire de droit commun, sans lien avec les manifestations et les blocages anti-chlordécone. Les activistes et les policiers s'étaient affrontés sur le parvis du palais de justice.

C'est à la suite de ces échauffourées que Christian le gilet jaune avait publié la vidéo pour laquelle il est poursuivi aujourd'hui.

MAJ 07/09/2020 à 9 h : L'affaire a été renvoyée au 28 septembre compte tenu de l'absence du prévenu.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.