Etude INSEE : dépeuplement et baisse de l'activité économique en Martinique

Par 19/01/2021 - 17:25
01/01/2020 - 00:00

L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) fait état du dépeuplement qui s'est poursuivi sur l'île en 2019, ainsi que du ralentissement notable de l'économie en 2020. La crise du Covid était particulièrement présente en toile de fond du point presse organisé aujourd'hui mardi 19 janvier.

    Etude INSEE : dépeuplement et baisse de l'activité économique en Martinique

L'INSEE a présenté ce matin (mardi 19 janvier 2021) à Kerlys à Fort-de-France le bilan démographique 2019 pour la Martinique, les temps forts de 2020, et le programme d'études de 2021.

Un dépeuplement continu

La Martinique continue de perdre des habitants : l'île en a perdu 34 000 en 10 ans. La population martiniquaise totale au 1er janvier 2020 s'élève à 359 820 habitants. 

On constate ainsi une légère hausse du nombre de décès en raison du vieillissement de la population. Et le léger rebond des naissances en 2019 avec 3749 nouveau-nés, soit 79 de plus qu'en 2018, reste insuffisant pour inverser la tendance.

Recul de l'activité économique
 
Le bilan économique établi par l'INSEE fait état d'un recul de 20% de l'activité économique en 2020, lié de toute évidence à la crise sanitaire. Cette étude ne prenant en compte que les trois premiers trimestres de l'année passée, les chiffres attendus pour le quatrième devraient confirmer cette tendance.

Selon l'institut, les exportations ont baissé de 50%, la consommation des ménages de 27%, et les investissements de 24%. Le taux de chômage revient à son niveau antérieur au premier confinement, soit près de 15%.

Hausse des créations d'entreprise

L'INSEE indique cependant que les créations d'entreprises ont augmenté lors des trois premiers semestres de 2020. Ces créations concernent surtout les petites structures telles que les auto entrepreneurs qui ont concrétisé leur projet face à la difficulté de s'insérer sur le marché du travail en temps de crise. C'est ce qu'indique Hugues Horatius Clovis, chef de l'INSEE Martinique :

Certains potentiels créateurs d'entreprises ont sans doute décalé leur création d'entreprise, et les personnes qui ont quitté le marché du travail salarié à cause de la crise se sont décidées à lancer leur propre structure

En effet, l'emploi salarié a particulièrement baissé sur les deux premiers trimestres de 2020, avant de remonter lors du troisième trimestre, pour rejoindre presque le niveau du quatrième trimestre de 2019.

Tags