Groupama mettra fin au contrat du cadre auteur d'injures racistes

Par 19/06/2021 - 12:28 • Mis à jour le 19/06/2021 - 12:24

La compagnie d'assurance a indiqué dans un communiqué de presse les sanctions qui seront prises à l'encontre du cadre auteur de propos racistes envers un autre salarié.

    Groupama mettra fin au contrat du cadre auteur d'injures racistes

Quatre jours après les faits qui ont provoqué un profond émoi en Martinique mais aussi dans la communauté antillo-guyanaise, la direction de Groupama a indiqué les mesures prises dans cette affaire. Dès hier, nous vous annoncions que ce cadre exécutif serait écarté de l'entreprise. C'est ce que confirme un communiqué de presse rendu public par la direction générale de la société d'assurance.

À l'issue d'un Conseil d’administration et un Comité Social Economique extraordinaires organisés dès le vendredi 18 juin, le Conseil d’administration et la Direction de Groupama Antilles-Guyane ont décidé à l’unanimité des mesures suivantes :

  • une procédure a été engagée à l’encontre de l’auteur des faits, visant à mettre fin à la relation contractuelle, au sein de Groupama Antilles-Guyane et du Groupe Groupama, dans les délais les plus courts permis par la loi. Pour rappel, une mise à pied à titre conservatoire et à effet immédiat a été mise en oeuvre dès le 17 juin.
  • Groupama Antilles-Guyane se portera solidaire de la victime en se constituant partie civile dans le cadre de la plainte engagée par le salarié victime des injures.
  • le soutien psychologique apporté à la victime dès la connaissance des faits sera complété par la prise en charge, par Groupama Antilles-Guyane, des frais de procédure que le salarié victime engagera.

"Groupama, ça n’est pas ça", rappelle aussi le communiqué. Et d'insister : "Groupama Antilles-Guyane, c’est une communauté d’hommes et de femmes, élus et salariés, qui incarnent de vraies valeurs de proximité, de responsabilité, de solidarité, d’engagement et de respect".

Pour rappel, mercredi, un cadre dirigeant de l'entreprise avait adressé des insultes à caractère raciste à un administrateur salarié de la compagnie d'assurance.

Depuis, l'ensemble des 216 salariés de Groupama Antilles-Guyane a cessé le travail en guise de protestation.

Tags